• votre commentaire
  • S est elle assez gavée, l autre soir , la belle corneille noire ,   toutes ailes déployées ; dans un grand froissement de feuilles du merisier

    Un peu plus bas, les rosiers acidulés , se gorgent de lumière

    un vent ,rafraichissant , agite l ensemble du peuple vert

     


    2 commentaires
  • Je peux vous dire que hier , trois fois le  grand héron bicolore s est envolé devant moi

    que j ai vu l éclair bleu turquoise du vol si vif du martin pêcheur

    l errance du  troglodyte sur la petite berge

    des chevaux et des cavaliers heureux

    que nous avons été ravies par l odeur du foin coupé

    par les mouvements des nuages , comme au ciné

    je peux vous en parler ,jusqu à ce soir ,jusqu à demain

    des floraisons déjà passées , de celles à venir,

    du chant des grenouilles espéré

    des chiens , des maîtres ,de leur diversité

    je ne suis plus une fille des villes

    l ai je jamais été

     

     

     

     


    1 commentaire
    • FROID VENT ? PLUIE SUIS JE DANS UNE ÏLE NORDIQUE ?  EN FAIT JE SUIS a BOULOGNE SUR UN VRAI ET GRAND VOILIER .SEUL L EQUIPAGE N ETAIT PAS VERT

    2 commentaires
  • Pour celles ou ceux qui ont un peu chaud


    votre commentaire